• Quels sont les sites de piratage les plus actifs ?

    Téléchargements illicites ou contrefaçon, le représentant américain au commerce a dévoilé, mardi, une nouvelle liste des pires plates-formes pirates sur Internet. Y figurent notamment MegaUpload et Pirate Bay. Seule surprise : la disparition du site chinois Baidu.

    La plupart d'entre eux sont situés en Chine et en Europe de l'Est.

    Mais les Etats-Unis prennent la menace très au sérieux. Alors que le projet de loi anti-piratage sera de nouveau débattu début janvier outre-Atlantique, le représentant américain au commerce a publié, mardi, la liste mise à jour des plateformes les plus actives en terme de téléchargement illégal et de contrefaçon.

    "Le piratage et la contrefaçon restent des obstacles sérieux à l'innovation et à la créativité qui sont essentielles pour soutenir les emplois américains et générer une croissance économique au niveau mondial", explique Ron Kirk, représentant américain au commerce.

    Les sites sont répartis en plusieurs groupes. Première catégorie : ceux qui vendent de la musique piratée, à l'image du site russe Allofmp3, fermé en 2007. Viennent ensuite les sites dits "de lien", qui renvoient vers d'autres plateformes proposant des contrefaçons.

    C'est le cas des deux chinois Sogou MP3 et Gougou. L'étude met aussi en évidence les sites d'indexation BitTorrent, comme ThePirateBay, basé en Suède, ou Kat.ph (autrefois kickasstorrents), basé au Canada, en Ukraine et en Roumanie. Pour les trackers, figurent en tête des sites les plus "pirates" Rutracker, Demonoid et Zamunda, respectivement basés en Russie, Ukraine et Bulgarie.

    Au-delà du peer-to-peer, l'étude pointe aussi du doigt les sites de téléchargement direct. Parmi eux : MegaUpload et Putlocker, tous deux également utilisés pour le streaming. Des noms attendus en somme.

    La seule surprise de cette liste? La disparition du chinois Baidu, un des sites les plus visités au monde présent dans le dernier "recensement des sites pirates" de février. En cause : la signature d'accords avec les Etats-Unis et des représentants de l'industrie musicale. Et le rapport précise que la liste donnée, est loin d'être exhaustive.

    tf1.fr


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :