• Non, les Anonymous ne "détruiront" pas Facebook

    L'annonce de "tuer Facebook pour le bien de la vie privée" serait le fait d'un membre isolé des Anonymous, en marge du mouvement.

    Des membres des Anonymous avait annoncé en août dernier la "destruction" de Facebook ce samedi 5 novembre, appelant "les personnes souhaitant défendre la liberté d'information à rejoindre [leur] cause et tuer Facebook pour le bien de la vie privée".

    Qu'en est-il ? Ce samedi à 17h30, le réseau social aux 800 millions d'utilisateurs était toujours accessible, sans aucun signe visible d'une quelconque attaque informatique. Toutefois, les utilisateurs continuent de craindre une attaque dans les heures qui viennent contre Facebook.

    "Anonymous est un mouvement [qui] repose sur la communication (notamment via Facebook) avec les gens autour du monde afin que nous puissions aider les uns les autres. Un drôle de gars nommé Anthony Guerra dans l'Ohio [Etats-Unis] a décidé de prendre sur lui et de créer une Opération Facebook imaginaire. [Mais] cette opération est bidon", explique un communiqué publié sur Pastebin.

    Un message des Anonymous sur Twitter (Capture d'écran)

    Un Anonymous confirme au "Nouvel Observateur" que "les Anonymous ne veulent pas détruire Facebook", réseau qui leur a permis avec succès de "relayer l'information et d'organiser la résistance lors du Printemps arabes".

    CNet enfonce le clou : "utilisateurs de Facebook, ne vous inquiétez pas !" Des sources du site spécialisé confirment que cette campagne contre Facebook serait le fait d'un membre isolé des Anonymous, et non une réelle menace.

    En attendant, pour ce 5 novembre, les Anonymous appellent à une large "solidarité" avec le mouvement Occupy Wall Street. "A partir de 9h [heure de New York], nous publierons plus d'informations [sur] cette solidarité avec le mouvement Occupy Wall Street, l'opération 'Bank transfer day' et l'opération 'Cash out'", conclut le groupe.

    Le 5 novembre est la date anniversaire de "la Conspiration des poudres", tentative d'attentat contre le roi Jacques Ier d'Angleterre et le parlement britannique en 1605. Cette tentative d'attentat à l'explosif était conduite notamment par Guy Fawkes, inspirateur du masque de la bande-dessinée "V pour Vendetta", masque approprié par les Anonymous.

    L'opération Cash Back :

    Boris Manenti - Le Nouvel Observateur


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :