• Nafissatou Diallo s'exprime en vidéo

    Pour la première fois depuis les faits, Nafissatou Diallo, la femme de chambre qui accuse Dominique Strauss-Kahn de tentative de viol, prend la parole dans les médias américains. Cet après-midi, la chaîne ABC News a diffusé sur son site Internet des extraits d'un reportage qui doit être diffusé dans la journée.

    Voir la vidéo de Nafissatou Diallo qui témoigne sur ABC :

    Plus de deux mois après l'agression présumée au Sofitel de New York, Nafissatou Diallo apparaît à visage découvert pour raconter sa version de l'agression dans la suite de l'ancien patron du FMI, qui l'a attaquée "comme un fou".

    "J'ai dit, 'Monsieur, arrêtez ça. Je ne veux pas perdre mon emploi.' Il a répondu, 'Vous ne perdrez pas votre emploi", a relaté la jeune femme, une Guinéenne de 32 ans, qui a également accordé un entretien au magazine Newsweek.

    "Je le pousse. Je me lève. J'ai essayé de l'effrayer. J'ai dit, 'Regardez, mon superviseur est juste à côté", a-t-elle déclaré à Newsweek. Mais Dominique Strauss-Kahn lui aurait dit que personne ne pouvait entendre, a-t-elle ajouté, et il lui aurait alors arraché son uniforme, déchiré ses collants, lui aurait agrippé violemment l'entrejambe et ensuite serré la tête, la forçant à lui faire une fellation. "Je veux qu'il aille en prison", lance-t-elle à ABC News.

    Les avocats de DSK ont dénigré la jeune femme, affirmant qu'elle cherche à gagner de l'argent et que ces entretiens constituent "un cirque malhonnête", pour enflammer l'opinion publique.

    LeFigaro


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :