• Libye : incidents armés à Tripoli alors que les rebelles avancent

    Les événements se précipitaient, samedi soir, dans la capitale libyenne Tripoli, où des tirs et des explosions pouvaient être entendus par les habitants qui, selon la chaîne Al Jazeera, recevaient des messages par SMS les incitant à descendre dans la rue « pour éliminer les agents armés ». Il s'agirait d'un soulèvement d'une partie de la population et pas d'une avancée des rebelles dans la capitale.

     

    Il était extrêmement difficile d'avoir des informations précises sur la situation dans la capitale, mais plusieurs témoignages faisaient état d'échanges de tirs et d'explosions dans plusieurs quartiers de la périphérie de Tripoli, tandis qu'Al Jazeera évoquait des manifestations hostiles au colonel Kadhafi dans les rues de la capitale après la rupture du jeûne du ramadan.

    Selon une journaliste d'Al Jazeera qui accompagne les rebelles, il s'agirait plutôt d'un soulèvement à Tripoli, voire de dissidence à l'intérieur du régime, et pas d'une avancée des forces rebelles jusqu'à la capitale, même si celles-ci ont le vent en poupe. Les rebelles se trouveraient à seulement 40 à 60 kilomètres de Tripoli.

    Capture_decran_2011-08-20_a_23.24.10.png

    Ces derniers jours, les forces rebelles ont enregistré d'importants succès, approchant de Tripoli, et infligeant une défaite majeure au pouvoir de Kadhafi avec la capture de la raffinerie de Zawiyah, principale source d'approvisionnement de la capitale en essence, en gazole et en gaz. Les rebelles ont également revendiqué la prise de la ville de Brega, qui a été âprement disputée. (voir la vidéo d'Euronews)


     

    La bataille de Zawiyah a été très disputée, en raison du caratère stratégique de la raffinerie. Le récit de cette bataille, et quelques images des destructions de la ville, par Al Jazeera. (voir la vidéo)


     

    A Benghazi, la capitale de la rébellion, dans l'est de la Libye, le président du Conseil national de transition (CNT), Moustapha Abdeljalil, avait auparavant affirmé au cours d'une conférence de presse que la fin du colonel Kadhafi « est très proche ». Il ajoutait, sur une note sombre :

    « Nous avons des contacts avec le premier cercle du colonel Kadhafi (…), tout montre que la fin est très proche. Je m'attends à une fin catastrophique pour lui et pour les siens. Je m'attends aussi à ce qu'il créé une situation d'anarchie dans Tripoli. J'espère que je me trompe ».

    rue89.com


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :