• Le numéro deux d'Al-Qaida aurait été tué au Pakistan

    Le numéro deux d'Al-Qaida, Atiyah abd al-Rahman, a été tué au Pakistan, a indiqué samedi 27 août un haut responsable américain. Ce haut responsable américain a indiqué sous couvert d'anonymat qu'Atiyah abd al-Rahman, un Libyen âgé de près de 40 ans, avait été tué le 22 août dans la zone tribale du Waziristan (nord-ouest), sans en dire plus sur les circonstances de sa mort.

    Des responsables locaux avaient indiqué lundi dernier à l'AFP que quatre personnes avaient été tuées dans la journée par un tir de drone américain sur un véhicule dans le Waziristan du Nord, principal bastion des talibans pakistanais. On ignorait samedi si ces deux incidents étaient liés. Le Waziristan est le principal sanctuaire d'Al-Qaida dans le monde et la base arrière de certains groupes de talibans afghans. Les talibans pakistanais ont fait allégeance en 2007 à Al-Qaida et mènent, depuis, une campagne extrêmement meurtrière d'attentats dans tout le pays.

    "IL SERA TRÈS DIFFICILE À REMPLACER"

    Le responsable américain a estimé que la mort d'Atiyah abd al-Rahman était un coup très dur pour Al-Qaida dans la mesure où son chef, Aymen al-Zawahiri, se reposait beaucoup sur lui depuis la mort d'Oussama Ben Laden, et même avant. "Le matériel qui a été trouvé dans la maison de Ben Laden a clairement montré que [Atiyah abd al-Rahman] était profondément impliqué dans la direction des opérations d'Al-Qaida", a dit le responsable. "Il a assumé plusieurs responsabilités dans l'organisation et sera très difficile à remplacer", a-t-il ajouté.

    Selon les autorités américaines, Rahman, alors adolescent, avait rejoint Ben Laden en Afghanistan dans les années 80 pour combattre les Soviétiques. Il fut ensuite l'émissaire d'Al-Qaida en Iran, pour recruter et engager des négociations avec d'autres groupes islamistes.

    L'annonce de cette mort intervient alors que les Etats-Unis s'apprêtent à commémorer les dix ans des attentats du 11-Septembre. Samedi, dans son adresse hebdomadaire à la radio, le président américain Barack Obama a appelé les Américains à l'unité, soulignant que les Etats-Unis avaient toujours de lourds défis à relever, à quelques jours de la commémoration des attentats.


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :