• L'héritière des mines Hancock devient la femme la plus riche du monde

    L'Australienne a triplé sa fortune en un an grâce à l'envolée des prix des matières premières et à deux contrats conclus dans le charbon et le minerai de fer.

    La hausse des matières premières n'est pas un problème pour tout le monde. C'est même une bénédiction pour Gina Rinehart. Cette multimilliardaire australienne, héritière des mines Hancock, est devenue en l'espace d'un an la femme la plus riche du monde.

    La riche héritière vient de doubler l'Américaine Christy Walton, la veuve d'un des fils du fondateur des célèbres supermarchés Wal-Mart.

    Ce sont les résultats de l'étude annuelle de la Business Review Weekly (BRW) publiée aujourd'hui mercredi 23 mai.

    Selon la liste des 200 personnes les plus riches établie par BRW, Gina Rinehart, 58 ans, dispose d'une fortune personnelle de 29,17 milliards de dollars australiens (22,48 milliards d'euros).

    Pourtant, en mars, le magazine Forbes établissait la fortune Gina Rinehart à 18 milliards de dollars, loin derrière sa concurrente Christy Walton, à 25,3 milliards de dollars.

     Le responsable de la liste de la BRW, Andrew Heathcote, a expliqué que l'héritière des mines Hancock avait quasiment triplé sa fortune en un an grâce à l'envolée des prix des matières premières et à deux contrats conclus dans le charbon et le minerai de fer.

    "La hausse de 18,87 milliards [de dollars australiens] de sa fortune est sans précédent. Elle résulte d'investissements étrangers dans de nouveaux projets, d'une hausse de la production (minière) et d'une reprise des prix du minerai de fer ces six derniers mois", a-t-il expliqué. Si le boom des matières premières se poursuit, "une fortune de 100 milliards de dollars n'est pas impossible", a-t-il ajouté.

    Les positions de Gina Rinehart font polémique en Australie : la multimilliardaire mène une campagne de lobbying vigoureuse contre l'introduction de nouvelles taxes minières.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :