• La filiale française du géant suédois du meuble aurait employé des officines privées pour consulter les fichiers de la police...

    Le groupe d'ameublement Ikea a dit ce mercredi souhaiter «faire toute la lumière» sur des pratiques de «flicage» de son personnel et de clients évoquées par Le Canard Enchaîné et va «entreprendre des vérifications», a annoncé à l'AFP son directeur de la communication. La filiale française du géant suédois du meuble, Ikéa, aurait consulté, moyennant finance, les fichiers de la police nationale pour tout connaître de ses employés, voire de ses clients, rapporte Le Canard Enchainé ce mercredi.

    Ikéa «désapprouve de façon claire et vigoureuse toutes ces pratiques illégales»

    «On souhaite faire toute la lumière sur cette situation. On a décidé d'entreprendre toutes les vérifications qui s'imposent pour savoir ce qu'il en est exactement», a déclaré le directeur de la communication, en précisant que cette position n'équivaut pas à une reconnaissance des pratiques incriminées par l'hebdomadaire satirique. «On désapprouve de façon claire et vigoureuse toutes ces pratiques illégales qui peuvent porter atteinte à des valeurs importantes» comme «le respect de la vie privée», a-t-il ajouté.

    Depuis 2003, Ikéa France aurait passé un accord avec au moins deux officines privées de sécurité afin d'obtenir des informations issues du fichier policier Stic, de celui des cartes grises ou des permis de conduire, concernant des salariés avant embauche, des syndicalistes, voire des clients en cas de différend commercial. «D'anciens policiers, reconvertis dans la sécurité privée, peuvent être tentés d'utiliser leur réseau pour obtenir indûment des renseignements», reconnaît-on de source policière, tout en précisant qu'il s'agit de «dérives marginales».

    80 euros la consultation

    Le Canard Enchaîné reproduit ce mercredi matin «quelques spécimens» d'emails «parmi la centaine» échangés par le directeur de la gestion du risque chez Ikea France et plusieurs responsables de ces officines. Ces emails contiennent des demandes précises sur certaines personnes, notamment des salariés, mais aussi des clients en litige avec le fabricant de meuble: le responsable d'Ikea réclame à ses interlocuteurs casier judiciaire, nom du propriétaire d'une voiture précise, nom du propriétaire d'un numéro de portable...

    En réponse, les patrons d'officines acceptent de fouiller dans les fichiers de la police (Stic, cartes grises, permis de conduire, opérateurs de téléphonie mobile...). Selon le journal stirique, chaque consultation coûtait 80 euros à Ikea. Cette révélation pousserait aujourd'hui les salariés d'Ikea à se tourner vers la justice, selon Le Canard Enchaîné: une dizaine d'entre-eux, syndiqués, va porter plainte pour utilisation frauduleuse de données personnelles, passible au maximum de 5 ans d'emprisonnement et 300.000 euros d'amende.

    Contacté par l'AFP, un de leurs avocats Me Yassine Yakouti, s'est refusé à dire combien allaient le faire, s'il l'avait déposée ni quand il comptait le faire. A la-mi journée, aucun dépôt de plainte n'avait pu être confirmé. «Nous n'avons pas reçu de plainte à ce jour», a assuré Ikea. Sans plus de détail, Me Yakouti a dit «souhaiter que la justice puisse enquêter sur ces soupçons latents de salariés confortés par l'article du Canard Enchaîné».

    L'Intérieur attend pour envisager d'éventuelles suites disciplinaires

    Au ministère de l'Intérieur, on dit attendre l'ouverture d'une enquête judiciaire pour envisager d'éventuelles suites disciplinaires. «Tant que nous n'avons pas les éléments, nos restons extrêmement prudents», a commenté le porte-parole du ministère Pierre-Henry Brandet. «Lorsqu'une ou des plaintes auront été déposées, l'enquête judiciaire devra déterminer si des fichiers comme celui du Stic, des immatriculations ou des permis de conduire ont été interrogés de manière illicite», ajoute-t-on place Beauvau.

    «Il y a une traçabilité dans la consultation de ces différents fichiers (numéro matricule, code personnel attribué aux seuls fonctionnaires habilités) qui permet d'avoir une vision très claire de qui consulte quoi», a-t-on fait valoir. Chaque année des sanctions, pouvant aller jusqu'à la révocation, sont prononcées contre des fonctionnaires, notamment des policiers, pour avoir indûment consulté ou fourni des renseignements puisés dans le Stic

    Bérénice Dubuc avec AFP |20minutes.fr

    votre commentaire
  • Il y a quelques jours, les passagers du Carnival Splendor , un bateau de croisière du groupe Carnival, propriétaire de Costa Croisières, ont été attaqués par des bandits armés lors d'une escale au Mexique.

    Les déconvenues s'enchaînent pour le groupe américain Carnival, propriétaire de Costa Croisières . Alors que l'incendie et la dérive de l'Allegra, depuis lundi, au large des Seychelles succèdent au naufrage du Concordia sur l'île du Giglio, le Carnival Splendor , autre fleuron de la flotte du groupe a dû faire face à l'attaque de 22 de ses passagers par des bandits, il a dix jours au Mexique.

    A l'occasion d'une escale à Puerto Vallerta, le 19 février, 22 passagers du Splendor qui prenaient un bus pour une excursion ont été attaqués par un groupe de bandits armés qui les ont dépossédés de leur argent et de leurs appareils photos. Aucun passager ne semble avoir été blessé.

    Très embarrassée par l'incident qui aurait pu tourner au drame, la compagnie a exprimé, par la voix de son siège à Miami, ses «sincères excuses» aux victimes pour «cet événement malheureux et perturbant» et assuré qu'elle allait leur «apporter son entier soutien et son assistance». Carnival a également promis le remboursement des valeurs perdues, un dédommagement ainsi qu'«une aide dans les démarches des passagers pour leurs passeports ou autres papiers d'identité perdus».

    Un incendie au large de San Diego Le Carnival Splendor est un bateau de croisière faisant partie de la classe Concordia. Mis en service en juillet 2008, il a déjà connu d'autres déboires. Le 8 novembre 2010, il a été victime d'un incendie au large de San Diego provoqué par la casse d'un carter d'un des moteurs. Privé d'eau chaude et de chambres froides il a été ravitaillé par les hélicoptères du USS Ronald Reagan. Remorqué jusqu'à San Diego pour être réparé, il avait repris la mer en 2011.



    AF.blogg.org & Figaro.fr


    votre commentaire
  • voila.fr

    Le PDG de l'équipementier télécoms Nokia Siemens Networks (NSN), Rajeev Suri, a indiqué dimanche que son groupe souhaitait se spécialiser dans les réseaux mobiles et comptait achever rapidement sa restructuration pour redevenir rentable.

    NSN désire "une restructuration rapide pour dégager des profits et de la trésorerie", et pour cela la coentreprise détenue par le finlandais Nokia et l'allemand Siemens "va investir pour devenir un spécialiste des réseaux mobiles", a déclaré le PDG lors d'une conférence de presse à la veille de l'ouverture du Congrès de la téléphonie Mobile à Barcelone.

    Nokia Siemens Networks, qui compte quelque 74.000 salariés, a annoncé le 23 novembre dernier un plan de restructuration prévoyant la suppression de 17.000 emplois dans Le Monde d'ici fin 2013.

    NSN a également annoncé mi-décembre que le groupe américain ADTRAN entendait acquérir sa branche internet haut débit fixe.

    Une acquisition qui "inclurait les droits de propriété intellectuelle de l'accès haut débit (Broadband Access), les technologies et la base de clientèle établie", avait alors indiqué NSN dans un communiqué.

    Fondée en 2007 par la fusion des activités de Nokia et Siemens, NSN a déjà réalisé plusieurs plans sociaux et a souvent subi des pertes au cours de sa brève histoire.


    votre commentaire
  • Elle était en compétition avec Megan Fox, elle aussi pressentie pour incarner la sublime Elizabeth Taylor dans un téléfilm de la chaîne Lifetime. Et pourtant, malgré ses soucis financiers, judiciaires et professionnels, c'est bien elle, Lindsay Lohan, qui a obtenu le rôle de l'actrice dans ce projet qui s'intitulera Liz and Dick. C'est Access Hollywood qui annonce la surprenante nouvelle.

    Pour décrocher ce rôle, Lindsay Lohan a dû faire certaines concessions. La starlette a ainsi accepté une clause dans son contrat, lui interdisant d'avoir des ennuis judiciaires sous peine de se faire évincer du projet. La starlette semble prête à tout pour relancer sa carrière, qui est au point mort depuis plusieurs années : elle s'attellera au tournage du téléfilm Liz and Dick en mars prochain, dès qu'elle aura terminé sa période de probation.

    Dans ce téléfilm qui sera produit par Larry Thompson, Lindsay Lohan incarnera Elizabeth Taylor durant sa relation tumultueuse avec Richard Burton. Ce n'est pas le seul projet pour la jeune femme. Elle présentera également l'émission américaine Saturday Night Live le 3 mars prochain, avec le musicien Jack White comme invité.

    (Photo © BestImage|voila.fr)


    votre commentaire
  • Le fabricant japonais de téléphones mobiles Sony a présenté dimanche à Barcelone, à la veille de l'ouverture du Congrès mondial du secteur, deux nouveaux modèles de sa gamme Xperia, axée vers les contenus médias du groupe diversifié, notamment les jeux Playstation.

    "C'est notre premier congrès en tant que Sony Mobile Communications et c'est un nouveau chapitre très excitant pour notre compagnie", a déclaré lors de la conférence de presse Bert Nordberg, PDG de la division téléphonie de Sony, qui a bouclé mi-février le rachat de sa part au suédois Ericsson dans leur coentreprise.

    Les deux "atouts" de Sony sont sa présence dans les médias (via le studio Sony Pictures, mais aussi sa branche Sony Music) et dans les jeux (via Playstation), a ensuite rappelé le vice-président exécutif et prochain PDG de Sony Corporation, Kazuo Hirai.

    Le groupe, qui avait lancé en 2011 le premier téléphone certifié Playstation, a donc dévoilé deux nouveaux modèles, le Xperia P et le Xperia U, alors que s'ouvre lundi le Congrès de Barcelone, rendez-vous annuel incontournable pour le secteur.

    Les deux téléphones, qui fonctionnent avec le système d'exploitation Android de Google, seront lancés au cours du deuxième trimestre de 2012.

    Le Xperia P peut notamment être relié une télévision, dont le grand écran sert alors à visionner les contenus du téléphone ou à naviguer sur internet en utilisant sa connexion.

    voila.fr


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique