• Photo



    agrandir la photo



    ATHENES (AFP) - Une quinquagénaire grecque
    devrait accoucher dans quelques mois de son petit-enfant, la
    justice ayant donné son
    feu vert à ce qu'elle porte l'enfant de sa fille, a rapporté la presse
    grecque.


    La décision a été rendue par le tribunal de
    Corinthe, saisi par la mère âgée de 52 ans, sa fille de 29 ans et le mari de
    cette dernière. La loi grecque autorise les mères porteuses à condition que
    les parties concernées passent entre elles un un accord excluant des
    compensations financières.

     


    Au vu des problèmes de santé de la fille,
    l'empêchant de mener une grossesse à son terme, le tribunal a même consenti
    une exception, la loi imposant en principe un âge maximum de 50 ans aux
    mères porteuses.

     


    La grand-mère portera des embryons de sa fille
    obtenus à partir d'ovules fécondés par son beau-fils.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique