• Facebook: Egypte premier utilisateur en nombre, Tunisie en qualité

    L'Egypte détient le premier rang du nombre d'utilisateurs arabes du réseau Facebook, mais la Tunisie est le pays arabe qui a "le mieux utilisé les réseaux sociaux pour provoquer la révolution", indique une étude, citée vendredi dans le journal marocain Assabah.

    Dans le classement par pays, la Tunisie arrive, par le nombre d’utilisateurs de Facebook, à la cinquième place dans Le Monde arabe après l’Égypte, l’Arabie saoudite, le Maroc, et les Émirats arabes unis, mais devant l’Algérie, la Jordanie, et le Liban, écrit l'Institut de prospective économique du monde méditerranéen (Ipemed) dans une étude récemment publiée.

    "Même si elle se classe au 5e rang arabe par le nombre d’utilisateurs de Facebook rapporté à la population (20%), la Tunisie est le pays arabe qui a le mieux utilisé les réseaux sociaux pour provoquer la révolution", souligne cet observatoire.

    Début 2001, Facebook comptait "plus de 20 millions d’utilisateurs dans Le Monde arabe contre quelque 30.000 blogs en 2005", note l'étude de cet observatoire présidé par le Tunisien Radhi Meddeb, à laquelle ont participé plusieurs chercheurs sur le Maghreb contemporain et économistes à l’Agence française de développement (AFD).

    En nombre de membres du réseau Facebook rapporté au nombre total de la population, le Qatar (59,7%) est premier au classement, suivi par les Emirats (42%), Bahrein (36,9%, le Liban (23,4%), la Tunisie (20%), l'Egypte (16,5%), le Maroc (7,6%), l'Algérie (4,6%) et la Libye (4,5%).

    Les auteurs de l'étude font d'autre part remarquer que "la Tunisie et l’Egypte font partie des pays sud-méditerranéens où le poids du secteur des Tic (Technologie de l'information et de la communication) est parmi les plus élevés de la région".

    "Les pays qui luttent encore contre la destitution de leurs pouvoirs (la Syrie, le Yémen, la Libye) sont des pays où le secteur des Tic est inférieur à 5%" souligne l’Ipemed, sans pour autant établir un lien de causalité entre Tic et révolution.

    "Si en Tunisie et en Égypte, le renversement des régimes a été si rapide, c’est en partie au moins, du fait de ces moyens de communication et des médias accessibles à un grand nombre".

    Début 2011, le Maroc comptait 2,45 millions d'utilisateurs Facebook (sur une population totale d'environ 35 millions d'habitants), révèle par ailleurs le journal marocain, citant l'étude.

    Voila.fr


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :