• Doutes sur la "destruction" annoncée de Facebook par les Anonymous

    Plusieurs relais "officiels" des Anonymous ont démenti l'information.

    L'internaute à l'origine de l'opération explique avoir été dépassé et que

    "l'objectif n'a jamais été de détruire" le réseau social.

    Message des Anonymous concernant l'OpFacebook (Capture d'écran Twitter) Message des Anonymous concernant l'OpFacebook (Capture d'écran Twitter)
    • Réagir

    La "destruction" annoncée de Facebook divise le groupe des Anonymous. Alors que des membres revendiqués ont mystérieusement annoncé un piratage visant à "tuer" le réseau social le 5 novembre prochain, plusieurs Anonymous ne cessent de démentir l'information.

    "L'OpFacebook [nom du piratage annoncé de Facebook, NDLR] est un autre faux. Nous ne 'tuons' pas le messager, cela ne nous ressemble pas", lance un compte Twitter affilié aux Anonymous. "L'OpFacebook est organisée par quelques Anons [diminutif d'Anonymous, NDLR]. Cela ne signifie pas que tous les Anonymous sont d'accord avec cela", ajoute-t-il.

    "Nous n'attaquons pas Facebook", renchérit un autre compte Twitter affilié aux Anonymous.

    Message des Anonymous concernant l'OpFacebook (Capture d'écran Twitter)

    Dans une étrange vidéo postée mi-juillet, des personnes se revendiquant des Anonymous annonçait la future "destruction" de Facebook, donnant rendez-vous le 5 novembre prochain. Une annonce mystérieuse qui avait reçu un accueil "circonspect" de la part des Anonymous francophones contactés par "le Nouvel Observateur".

    "Les informations concernant l'attaque des Anonymous contre Facebook le 5 novembre sont probablement fausses", souligne également Eugene Kaspersky, PDG de l'entreprise de sécurité Kaspersky, notant qu'aucun relais "officiel" des Anonymous n'avait repris cette vidéo.

     

    Dans un document publié sur Pastebin, l'Anonymous Speakeasy explique avoir lancé l'"opération Facebook" il y a un mois avec 10 à 20 personnes sur un forum de discussion anonyme. L'objectif n'était pas de "détruire" le réseau social, mais plutôt d'amener à "une prise de conscience sur les données que conserve Facebook, même après que vous avez supprimé votre compte".

    Puis, il se serait désintéressé de la chose et aurait fermé tout salon de discussion. Seulement, certains Anonymous seraient tombés sur cette "opération Facebook", lançant de nombreuses rumeurs, jusqu'à la publication de la vidéo médiatique.

    "Une attaque contre Facebook serait ridicule", lance Speakeasy à Gawker. "Même si elle réussit, Facebook compte énormément d'utilisateurs, et nous voulons aider les gens, pas les blesser", poursuit-il.

    "Au final, tout ceci est un immense merdier...", conclut-il.

    Boris Manenti - Le Nouvel Observateur


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :