• «Compliqué» pour Gignac

    Didier Deschamps a fait le point sur le site de l'OM sur l'infirmerie olympienne avant le choc au sommet contre Lyon, dimanche soir : «André Ayew a repris hier (jeudi) l'entraînement collectif et devrait être à disposition.

    Benoît (Cheyrou) a eu un petit souci aux adducteurs mardi face à l'Olympiakos et c'est pour ça qu'il est sorti. Il a fait des soins et a repris la course seulment aujourd'hui.

    Ça devrait aller, on verra samedi. Pour Gignac, ça semble plus compliqué, il a couru mais il ressent malheureusement encore des douleurs.»

    LeFigaro

    Gignac : encore de la patience

    Valbuena et Ayew seront de la partie dimanche à Lyon. Pour le Martégal, la cicatrice incite encore à la prudence.

    Valbuena-Gignac-A.Ayew : c'était il y a un an jour pour jour l'attaque de l'OM ; celle des victoires de la 6e journée à Avignon et de la 7e, face à Sochaux. C'est, aujourd'hui, le meilleur passeur et co-meilleur buteur (Valbuena), le meilleur joueur de la saison dernière (Ayew) et celui dont l'enthousiasme a secoué le cocotier et donné de l'espoir lors des deux derniers matches à domicile (Gignac).

    Jouer et gagner sans ces trois hommes à Athènes, plus Stéphane Mbia, dans un autre secteur de jeu, c'était tout de même une gageure, qui valorise le succès olympien face à Olympiakos et qui, pour le moins, mettait l'OM à égalité en termes de handicap avec un champion de Grèce qui n'avait plus disputé de match officiel depuis le mois de mai. Dimanche à Lyon, la force et la forme de l'adversaire ne seront pas les mêmes.

    Mais les arguments olympiens reprendront un peu de poids offensif. Même si l'absence de Nicolas Nkoulou, qui va purger son dernier match de suspension, pèsera lourd derrière, en regard de sa brillante prestation au Pirée. Il reste encore deux entraînements, ce matin et demain, pour permettre à Didier Deschamps d'affiner ses choix. Mais il sait à quoi s'en tenir sur Mathieu Valbuena et André Ayew. Surtout, l'entraîneur olympien va pouvoir réfléchir à une stratégie de roulement, en fonction des cinq rencontres en quinze jours que va disputer son équipe (Lyon, Évian-Thonon-Gaillard, Valenciennes, Borussia Dortmund, Brest).

    L'émergence de Djimi Traoré, la polyvalence de Jérémy Morel, la fin de suspension mercredi prochain, de Nicolas Nkoulou, lui ouvrent de nouvelles perspectives. Concernant André-Pierre Gignac est le cas le plus délicat. Son forfait à Athènes était lié à son opération de juin. Une cicatrice s'est craquelée et lui cause des douleurs abdominales. "Médicalement, on n'a pas de certitude et on ne peut pas encore se prononcer sur sa participation au match de dimanche", dit-on au service médical de l'OM.

    LaProvence.com


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :